A propos du mémorial vandalisé

 Il y a quelques jours, une personne a recouvert un mémorial des déportés de tags antispécistes : « Abattoir = camp d’extermination » ; « stop spécisme ».
Cet acte est intolérable et injustifiable, et nous le condamnons fermement, tout comme la majeure partie du mouvement antispéciste français.

Si cet acte a réellement été commis par un antispéciste, on ne connaît pas le niveaux d’engagement de cette personne, ni ses motivations. Si elle est réellement antispéciste, ce qu’elle a fait est totalement ignoble mais aussi contre productif pour la cause animale.

⚠️ Ces slogans rappellent le discours de Boucherie Abolition, association extrêmement critiquée, et isolée au sein des luttes pour la libération animale. En plus de leurs actions inefficaces voire insensées, leur discours incompréhensible est teinté de racisme et de sexisme. Là aussi ils comparent l’exploitation animale à la Shoah, mais aussi l’insémination des femelles au viol, prennent position contre le voile… Et ce sont bien évidemment ces personnes que les médias invitent sur les plateaux télé, aidant à diffuser leur message, tout en décrédibilisant les discours sur la libération animale.

➡️ La droite conservatrice en profite alors pour s’acharner sur le veganisme. Ce sont pourtant les mêmes qui auraient minimiser l’importance de cet acte si cela avait été fait par un neo-nazi, il y a donc ici une réelle instrumentalisation de l’antisémitisme.

➡️ De l’autre côté, la gauche ne s’intéresse au veganisme presque toujours que pour l’enfoncer, pour débusquer des conspirationnistes et des fascistes, alors que cela reste aujourd’hui anecdotique. La grande majorité du mouvement antispéciste est progressiste, très à gauche, et de nombreux collectifs assument ouvertement l’intersectionnalité (féminisme, antiracisme, luttes LGBTI, etc), à l’image de la manifestation organisée par l’ALARM à Marseille cet été (interdiction des comportements et discours oppressifs, hommage à Clement Meric…) , ou encore de 269 Libération Animale qui diffuse des messages antiracistes (diffusion de documentaire sur le Black Panther Party), Earth Résistance, le mouvement « vegan antifa »…

✊🏿✊🏽✊🏻 L’extrême droite n’existe pas dans le mouvement antispéciste. Quelques individus d’extrême droite peuvent évoluer dans des associations animalistes grand public, qu’on définira par l’appellation de « protection animale » (Fondation Brigitte Bardot, SPA, diverses associations pour les chiens/chats…). Les milieux politiques antispécistes et de libération animale sont clairement antifascites. Cependant la cause animale est très variée et il n’y a pas de cadre théorique consistant, clair et défini. Étant donné que c’est un mouvement politique assez récent, surtout en France, de nombreux individus peuvent agir de manière isolée, sans repère et sans aucun cadre militant, ni ligne politique claire.

 Il est de notre responsabilité en tant que militants vegan/antispé/pour la libération animale de monter des organisations sérieuses et d’encadrer ce mouvement.
Nous devons prendre systématiquement position contre ce genre de dérives, et rectifier tous les biais argumentatifs utilisés par le passé, afin de lutter efficacement pour la libération animale et humaine.

 

Publicités

PROLO ECOLO

Marche pour la fermeture des abattoirs 2019

 Samedi 8 juin 2019, certain·es d’entre nous étaient à Paris pour la marche pour la fermeture des abattoirs organisée par L214. Cette marche a pour but de faire entendre à l’échelle nationale et internationale que le massacre de plusieurs milliers de milliards d’animaux terrestres et aquatiques chaque année pour la consommation alimentaire des humain·es ne va pas de soi et que les animaux sont des êtres sensibles, qui tiennent à leur vie et à leur liberté. Crée en 2012 en France par L214, elle a pris depuis une ampleur internationale, puisqu’elle existe aujourd’hui dans 12 pays et 32 villes à travers le monde.

62211930_10157213296664757_40573881735446528_o

🐷 Fermons les abattoirs, ouvrons les consciences.

La marche organisée à Paris réunit chaque année plus de personnes, probablement plus de 4000 participant·es cette année. Son déroulement a été pensé pour correspondre parfaitement avec la stratégie de L214. Ainsi le départ et l’arrivée de la marche se font depuis la place de la République, sur laquelle ont été installés des stands de restauration et d’associations, permettant aux personnes interpellées par l’événement de découvrir les plats végétaliens et de se renseigner sur la réalité de l’exploitation animale auprès des différentes associations. Pendant la marche, les moments de revendications (slogans rythmés, réfléchis, correctement scandés depuis les camions et accompagnés de percussions et de pancartes réussies) alternent avec des moments de recueillement et d’hommage aux victimes des abattoirs. En déambulant dans les rues de Paris et en multipliant les approches (convivialité, recueillement, revendication…), le but est clair : interpeller les passant·es et les médias pour déclencher un débat, en espérant provoquer un changement dans les mentalités.

🐮 Les animaux n’ont que nous pour porter leur voix, solidarité face à la répression.

Avant le départ de la marche, des militant·es de Boucherie Abolition ont déversé plusieurs litres de faux sang sur la statue de la République pour dénoncer l’assassinat planifié des animaux dans les abattoirs. Huit personnes ont été arrêtées et, entre la garde à vue et le dépôt, privées de liberté pendant presque 48h avant de voir le juge (nous ne savons pas encore si ces militant·es ont été ou non condamné·es). Contrairement à l’industrie de la viande, elles et ils n’ont tué personne, seulement voulu montrer la réalité d’un système qui brise des travailleurs et des travailleuses, détruit notre planète et réduit les animaux à l’état de marchandises avant de les tuer dans le seul but d’accumuler des profits.

[Malgré notre solidarité vis à vis de la répression disproportionnée, Boucherie Abolition reste un groupe sectaire, qui a fait cette action en accaparant toute l’attention et qui en profite pour diffuser des messages nuisibles pour les animaux parce que déconnectés de la réalité, incompréhensibles, aberrants.]

🐃 Nous dénonçons ce nouvel épisode de répression des militant·es animalistes, ainsi que celui de Nîmes. En effet 5 personnes ont passés leur weekend en garde à vue à la suite d’une manifestation contre la corrida, ils sont toujours en attente de jugement. Que ce soit samedi à Paris ou à Nîmes, et à chaque fois que des militantes et militants sont enfermé•es, le but de ces mesures est toujours de protéger les intérêts d’une poignée de capitalistes.

⚠️ Libérons le monde de la violence des abattoirs.

Grâce à L214, il existe un événement qui rassemble chaque année celles et ceux qui veulent mettre fin à la violence des abattoirs, qu’elles et ils soient ou non antispécistes. Cette revendication pourrait rassembler plus largement que les seuls animalistes. Car aujourd’hui, la conscience des sévices infligés aux animaux derrière les murs des abattoirs, de l’impact de la pêche et de l’élevage dans l’effondrement de la biodiversité et le basculement climatique et du vécu des celles et ceux qui travaillent dans ces enfers existe. Cet événement pourrait alors dépasser son but initial, puisqu’il est en partie déjà réalisé, et servir à la construction d’une convergence entre anticapitalistes, écologistes, syndicalistes et animalistes, capable à terme de faire basculer le rapport de force engagé avec l’État et les industries de l’exploitation animale, et d’obtenir la fermeture effective de tous les abattoirs.

➡️ Avec Unité 2 Classe, convaincu·es que se limiter à s’adresser aux consciences est insuffisant pour mettre fin aux abattoirs et que le bras de fer avec les capitalistes et l’État qui défend leurs intérêts est inévitable, nous essayons, à notre échelle, de faire naître cette convergence.

➡️ Nous nous distançons du réformisme radical de L214, la fermeture des abattoirs est une lutte ciblée et symbolique qui doit s’inscrire dans une lutte plus globale pour le respect des animaux et de la planète. La libération animale est une lutte révolutionnaire et il faut assumer de porter cette lutte !

#AnimalLiberation

Hommage à notre camarade

[English below]

Nous souhaitons rendre hommage à notre ami et camarade William, qui nous a quitté le 1er Avril 2019. Il avait 32 ans.

Nous voulons à travers cet hommage revenir sur le travail exemplaire qu’il a effectué durant sa vie militante.
C’était une personne dévouée à la lutte pour la Libération Animale, à l’écologie, mais aussi aux luttes sociales et antifasciste.
Nous ne pouvons pas énumérer toutes les actions auxquelles il a participé, tant elles étaient nombreuses et dispersées à travers le monde, mais nous présenterons ses principales.

Il avait participé à une campagne contre la chasse à la baleine en Antarctique, avec l’organisation Sea Shepherd où il était cuisinier sur le navire Bob Barker.
The MV Bob Barker
(https://www.youtube.com/watch?v=sV7QqxuUCuI&t=2s)

De retour en France, il s’est investit dans la promotion du véganisme en réalisant des pâtisseries végétaliennes.
Les personnes qui goûtaient à sa cuisine étaient bluffées, on avait l’habitude de faire référence à ses incroyables cupcakes dès que nous voulions parler de lui.

Dès qu’il le pouvait, il contribuait aux événements pour la cause animale en cuisinant bénévolement ou en organisant des tables d’information. Il avait ainsi participé à plusieurs éditions du Festiv’ALARM, un festival dédié à la lutte pour la libération animale à Marseille. ALARM : Association pour la Libération Animale de la Région Marseillaise

Il avait participé à la campagne internationale anti-vivisection Gateway To Hell, dans la branche française Air-Souffrance, afin d’empêcher les compagnies aériennes de transporter des animaux à destination des laboratoires de vivisection. Gateway to Hell

Il n’hésitait pas à organiser des conférences ou des soirées de soutien afin de reverser l’intégralité de l’argent à des sanctuaires pour animaux.
Il avait toujours le soucis de l’efficacité et planifiait ses actions pour qu’elles soient directes, avec des résultats concrets. Il allait directement à l’essentiel.

Il était toujours en première ligne pour affronter les tortionnaires, que ce soit dans les manifestations anti-corrida (https://www.youtube.com/watch?v=LU_ssqrnBcw), ou face aux chasseurs.
Il avait rejoint le célèbre groupe anti-chasse anglais, les Hunt Saboteur, où il passait ses week-ends dans les forêts pour protéger les animaux des chasses à courre. NELS – North East London Hunt Saboteurs

C’était également un passionné de musique punk hardcore, c’est d’ailleurs grâce à ce style musical qu’il est devenu vegan straight edge puis activiste, comme beaucoup d’entre nous.
Il participait énormément à la promotion d’un mode de vie sans drogues et sans alcool.

Ces dernières années, pendant le temps où il ne militait pas, il travaillait très dur en cuisine dans la restauration pour économiser assez d’argent, dans le but d’ouvrir plus tard un refuge pour animaux.
Dernièrement, il avait passé une année en étant bénévole dans un refuge pour singes en Afrique du Sud, à la Vervet Monkey Foundation
Vervet Monkey Foundation
(https://www.facebook.com/vervetmonkeyfoundation/videos/2040002422698599/)

C’était une personne droite, honnête, intègre et sans compromis, qui a dédié sa vie à vouloir réparer les horreurs que les hommes font subir aux autres espèces ou à leurs semblables.
Il refusait l’injustice, et était animé par la compassion.
Il vivait pour ses convictions : construire une société égalitaire, où les humains vivraient pacifiquement avec les animaux et respecteraient la nature.
Nous nous amusions à le définir comme une sorte de super-héros militant, mais effectivement c’était un exemple pour nous toutes et tous.

Merci pour tout le travail à nos côtés, merci pour ce que tu as fais pour les animaux.
La planète a perdu un activiste incroyable mais nous continuerons tes combats, nos combats.

https://www.gofundme.com/william-laurent-memorial-fund?fbclid=IwAR1795pQf9qb-i7r8fzpouvMBfQhVpP3C4TvGRuXFOwo17kpEMaXDlUPPOg

———————–

We want to pay tribute to our friend and comrade William, he left us on the 1st of April 2019. He was 32 years old.

With this tribute we would like to return to the amazing work he carried out throughout his life as an activist. He devoted his life to Animal Liberation, the environment and also antifascist and social struggles. We cannot list the actions he took part in, simply because there are too many of them and they are well scattered accross the world, so we will focus on the main ones.

He took part in a Sea Shepperd campaign against whale hunting in Antartic, he was the chef on the Bob Barker ship. (https://www.youtube.com/watch?v=sV7QqxuUCuI&t=2s)

He then returned to France where he engaged in promoting veganism by making plant based pastries. People that tasted his cooking were gobsmacked, we usually refered to his incredible cupcakes when we wanted to introduice him.

Whenever he had some spare time he would join animal rights events by cooking for free or by organising stalls. He then took part a few times in the Festiv’ALARM : an animal liberation festival in Marseille, France.

He was also involved in the global anti vivisection campagin « Gateway To Hell » with the french group « Air Souffrance », the campaign aimed to get airlines to stop the transport of animals to laboratories for experiments.

Without question he would organize conferences or fundraisers for animal sanctuaries giving them all the benefits. He was conscious about the need to be efficient and he would plan his actions to be direct, with concrete results. He always went straight to the point.

He was always on the frontline facing animal abusers whether against pro-bullfighters or hunters. He joined the Hunt Sabs when he was living in the UK, spending in weekends out in the fields protecting animals from the hunt.

He was also very fond of punk hardcore music, that how he became vegan straight-edge and then an activist, as for a lot of us. He was very active in promoting a life style free of drugs and alcohol.

For the past few years, when he wasn’t doing activism, he also worked so hard being a chef for restaurants in order to save up money to later on open his animal rescue. Lately he spent a whole year as a volunteer for the Vervet Monkey Foundation in South Africa. (https://www.facebook.com/vervetmonkeyfoundation/videos/2040002422698599/)

He was a straight forward, honest and uncompromising person that dedicated his life trying to rectify the horrors humans do to other species or other humans. He could not stand injustice and he was full of compassion. He lived by his beliefs : in building an equal society where humans would live peacefully with animals and would respect the environment.
He always refered to him as this super activist and we all look up to him for what he was doing.

Thank you for all your work beside us, thank you for all you have done for the animals.
Our planet has lost an incredible guardian and activist but we will keep up your fight, our fight.

https://www.gofundme.com/william-laurent-memorial-fund?fbclid=IwAR1795pQf9qb-i7r8fzpouvMBfQhVpP3C4TvGRuXFOwo17kpEMaXDlUPPOg

Unité Populaire

affiche.png

♻️ À Lyon, les mobilisations concernant l’écologie se sont multipliées tout au long de l’année. Il s’est créé au fil du temps une unité entre plusieurs organisations très différentes les unes des autres.

🤝 Au fil des réunions et des discussions, nous avons écrit ensemble des textes, distribué des tracts, collé des affiches, organisé des cortèges dynamiques lors des manifestations, afin de faire passer des messages anticapitalistes.
Nous pensons que le travail effectué aux côtés de Unité Communiste LyonJeunes RévolutionnairesEarth Resistance et la Jeune Garde Lyon a été un succès et que nous devons continuer sur cette voix, et nous allier avec les organisations qui partage cette ligne.

tractcolo_1_original.png

➡️ Les dernières élections européennes ont montré un intérêt inattendu pour cette lutte , et c’est à nous d’amener un discours cohérent, qui nous mènera vers une victoire contre ce système. Il ne faut pas oublier que voter pour les verts, c’est voter pour la droite macroniste, pour le « green capitalisme ». Les seules mesures qu’ils feront voter seront des réformes insignifiantes mais surtout hypocrites.

✊🏽✊🏿 C’est ensemble que nous réussirons à faire passer nos objectifs révolutionnaires, afin que notre classe ne subissent plus, ni l’exploitation de la bourgeoisie, ni la destruction de notre monde par elle.
Nous appelons à ce que des alliances comme celles-ci soient montées un peu partout en France et dans le monde, afin de créer un réseau de lutte le plus large possible.

#Fightforclimate
#Unité

Soyons solidaires et révolutionnaires.

Nous avons repris les maraudes la semaine dernière et nous continuerons une fois par semaine à distribuer boissons chaudes, nourriture et vêtements aux personnes sans abris

 

signal-2018-11-11-215146Nous vous invitons à nous rejoindre, ou à monter vos propres collectifs de solidarité dans vos quartiers, ou à rejoindre les nombreuses associations existantes, afin d’aider directement les personnes les plus exposées à la misère.
Nous réaffirmons que dans un pays aussi riche que la France, et ou des milliers de logements sont vacants, cette situation est totalement révoltante. 

signal-2018-11-11-215212.jpeg

 

La misère n’est pas une fatalité de ce monde, mais une conséquence directe du système capitaliste.
En attendant la victoire de notre classe, et que les pauvres vivent dans des palaces, soyons solidaires et révolutionnaires.

Destruction de la planète, qui est vraiment responsable ?

 

Destruction de la planète, qui est vraiment responsable ?

La société est divisée en deux classes sociales distinctes, deux camps qui s’opposent.
Il y a d’un coté la classe dirigeante -la bourgeoisie- au commande de l’état, et qui détient la propriété des usines, possède le pouvoir médiatique, et décide de la production matérielle et culturelle pour la société, tout ça en exploitant les travailleurs et travailleuses pour se faire du profit : c’est le fonctionnement du système capitaliste, un système inégal, imposé et maintenu par la force.
(on se souvient par exemple de la violente répression contre les travailleurs et travailleuses qui voulaient simplement défendre leurs droits lors des manifestations de 2016, répression orchestrée par l’état et les médias aux ordres du patronat)

-

Et de l’autre coté, il y a notre classe.
Nous n’avons pas choisi une société qui vend des armes et exporte ses guerres à l’étranger, nous n’avons pas choisi une société qui repose sur le gaspillage énergétique, matériel et alimentaire, la surproduction polluante d’objets inutiles ou de mauvaise qualité, nous n’avons pas choisi l’abrutissement télévisuel et culturel qui nous pousse à surconsommer, nous n’avons pas décidé d’envoyer les pétroliers qui ont provoqué des marées noires ni d’envoyer les bulldozers qui rasent des forêts pour construire des autoroutes.

45215921_301140964055584_3531373006133657600_nNous n’avons aucun pouvoir décisionnel, nous devons juste obéir à ce système pour pouvoir survivre tant bien que mal.

Les riches polluent
Les pauvres subissent

Que font les capitalistes pour arrêter le changement climatique ?
Absolument RIEN ! Leurs sommets pour le climat ne sont que des mascarades, un bon coup de pub pour les entreprises avec des engagements qu’ils n’ont pas l’intention de tenir.

cover-r4x3w1000-596770548c7ba-sipa-rex40272269-000001Pour préserver les écosystèmes, ils nous disent d’acheter des ampoules basse consommation ou de trier nos déchets, des mesures insignifiantes qui ne font que reporter leur responsabilité sur nous tous, dans des logiques individualistes et inefficaces.
A côté de ça, ils envoient la police matraquer tout mouvement contestataire qui viendrait entraver leur projet de développement. Ils envoient les militants écolo en prison, dans certains pays ils les assassinent…
Nous sommes à un tournant décisif de l’Histoire, et la classe bourgeoise défendra jusqu’au bout ce système économique et idéologique criminel.
Le profit, la préservation de leurs privilèges et de leurs intérêts sont les principaux objectifs des capitalistes.

Ce sont les travailleurs et travailleuses qui font vivre cette société, pourtant ce sont les capitalistes qui décident, qui profitent, et s’enrichissent.
Si nous voulons sortir de cette impasse, Nous devons sortir des logiques de concurrence, de compétition et de prédation véhiculées par le néolibéralisme. Non, nous refusons la loi du plus fort, nous refusons de dominer les peuples et nous refusons d’exploiter l’ensemble du vivant.
Nous devons reprendre le contrôle de la production, mettre en commun les savoirs et les compétences, redistribuer les ressources et les richesses de manière égalitaire, démocratique, sur des bases strictement écologistes.
Nous devons réorganiser de fond en comble cette société afin de la rendre compatible avec l’ensemble de la vie planétaire.
Ne tombons pas dans le piège des discours de morale individuelle et de « consomm’action » éthique vendu par les capitalistes verts et autres gourous qui nous parlent de spiritualité et de non-violence quand cela les arrange.
Nous n’arrêterons pas la catastrophe en cours en cultivant des potagers de notre coté.433862-george-le-solitaire-s-eteint-et-son-espece-avec-lui

La solution c’est une révolution, par une organisation collective, populaire, pour lutter contre les décideurs. Ce sont eux les vrais pollueurs.
Les politiciens et institutions font partie du système, ils garantissent son bon fonctionnement, alors arrêtons d’implorer les responsables du désastre écologique.
Dans nos facs, dans nos usines, dans nos entreprises, dans nos quartiers, organisons l’unité de notre classe pour mener la lutte contre les capitalistes qui ruinent la planète, prenons les choses en mains et dégageons-les.
Pour la planète et ses écosystèmes, pour tous les habitants qu’il soient humains ou animaux : c’est à nous d’agir, ensemble.
Le capitalisme détruit la planète, alors renversons-le sans plus attendre.
Nous sommes la génération qui vaincra la barbarie écocidaire.
L’écologie, c’est la lutte des classes.

+ecolo

Solidarité pour toutes et tous

Solidarité pour toutes et tous

Le froid arrive et il est temps de reprendre les distributions de nourriture, de boissons chaudes et de vêtements toutes les semaines pour les personnes sans abris.
Nous invitons donc toutes les personnes interessées pour nous accompagner lors des distributions et/ou pour nous aider à la confection des repas (vegan), à nous contacter .
Nous allons également avoir besoin de matériel :
– thermos
– cadis de courses
– kit d’hygiène
– gobelets (jetables)

Nous avons aussi besoin de vêtements chauds (tout doit être propre) :
– Gants, bonnet, écharpe, veste, chaussettes, sous-vêtements neufs
– Couverture et sac de couchage.

Autres :
Café en poudre, thé, bouteilles d’eau, mais aussi croquettes pour chien.
Ces dons sont donc les bienvenus , vous pouvez aussi participer à la cagnotte, dont l’argent récolté servira à acheter les aliments que nous ne pouvons pas récupérer, et à rénover le matériel lorsque celui-ci devient inutilisable.

 

Lien vers la cagnotte : https://www.cotizup.com/unite2classe

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑